Expositions

  • 10.03.2017>02.07.2017: Rik Wouters – rétrospective
  • 10.03 > 02.07 2017: Pierre Lahaut – exposition Focus  – patio 0
  • 10.03 > 02.07 2017: Angel Vergara – Salle Bernheim
  • Remigio Cantagallina – Old Masters 12.05>27.08.2017
  • > …..: Breugel Unseen Masterpieces – Old Masters

 

Wouters-8660-L


Rik Wouters – rétrospective

Rik Wouters (21 août 1882- 11 juillet 1916), un maître incontournablede l’Art Moderne en Belgique, fut d’abord un sculpteur et s’intéressa ensuite à la peinture pendant ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Il subit entre autres l’influence d’Emile Claus et James Ensor . Couleurs, construction et plus encore la lumière constituent les piliers de l’art de Wouters En 1912, lors de son séjour à Paris, il fut fortement impressionné par les oeuvres d’Auguste Renoir et de Paul Cézanne, et dès cette année-là on note un changement important dans sa manière de travailler: éclaircissement de sa palette, utilisation de couleurs pures et éclatantes, abandon du clair-obscur et des empâtements de matière au profit d’une peinture plus légère qui confère à ses oeuvres une légèreté et une lumière intérieure intense. Nel, son épouse, amante et muse , fut son modèle favori et on la retrouve dans de nombreux tableaux.

La Première Guerre mondiale et la maladie ont entravé la carrière de Wouters et il décède à Amsterdam, après deux opérations, à peine âgé de 33 ans en juillet 1916.

L’oeuvre que Rik Wouters a réalisée en à peine une décennie, se situe au coeur d’une période de turbulences et de nouveautés artistiques et le temps n’a pas altéré ces magnifiques chefs-d’oeuvre!


Pierre Lahaut – exposition Focus

Professeur dans diverses écoles et peintre à la fois, Pierre Lahaut devient en 1957 membre du groupe des « Jeunes Figuratifs Belges » et est co-fondateur du groupe Axe 59 .

L’exposition présentée aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique se focalise sur la période des années 60. Dès 1958, Pierre Lahaut glisse vers le non-figuratif et la mouvance lyrique rencontre la préférence de l’artiste face à l’obédience géométrique. Ce sont une quarantaine d’œuvres de ces années qui sont présentées dans le Patio 0.

La Digital Experience permet de dresser un portrait complet de l’artiste, notamment grâce à la présentation de photos et de films qui permettent de cerner la personnalité de Pierre Lahaut.

Un des films (•L’art au bout des doigts « Le peintre Lahaut », réalisation Claude Lebrun, RTBF, 03.08.1968) nous montre Pierre Lahaut présenter lui-même son exposition au Palais des Beaux-Arts en 1967.

Nous pourrons aussi visionner des extraits de l’émission 50° Nord –RTBF-qui passe en revue la carrière complète de l’artiste (1958-2008) lors de sa rétrospective au Musée d’Ixelles en 2011.


Angel Vergara – salle Bernheim

Angel Vergara entretient une relation privilégiée avec les MRBAB! Jeune exilé espagnol, il arrive à Bruxelles en 1964 pour étudier à l’Académie des Beaux-Arts mais c’est aux Musées qu’il découvrira les grands maîtres. Son exposition fait référence à Baudelaire qui trouva, 100 ans auparavant, asile économique et politique à Bruxelles. Nous retrouvons les célèbres peintures-vidéos de Vergara qui reprennent ici les cinq conférences que Baudelaire donna à Bruxelles afin d’y exposer sa conception de la modernité. Des « actes-tableaux » sont également présentés aux Musées ainsi que dans des lieux de Bruxelles fréquentés par le poète.

Documents, objets, réalisations, éclairent le contexte de l’arrivée de Baudelaire : le dandysme, les salons, les éditeurs, la morale, la religion… Ils soulignent aussi les rapports entre 1870 – la Belgique est alors la deuxième puissance économique mondiale-  et 1970 où le pays retrouve une prospérité et attire des artistes du monde entier. L’idée de « Moderne » déclarée par Baudelaire trouve écho dans la modernité vécue par l’avant-garde artistique et intellectuelle, comme le montre un choix d’oeuvres de la Collection des MRBAB.

L’émergence d’une nouvelle génération d’amateurs et de collectionneurs belges, sensibles aux idées modernistes de l’art, a permis la diffusion des oeuvres des mouvements Fluxus, Pop, Minimal, Conceptuel, Arte povera … qui auront une grande influence sur les artistes à Bruxelles, Anvers, Gand et Liège.

Toutes les informations sur les expositions


Bruegel Box – Unseen Masterpieces – Immersive Art Experience

Bruegel « La Chute des Anges Rebelles »

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique présentent le résultat de plusieurs années de recherches menées autour de l’œuvre de Pieter Bruegel l’Ancien. Ces recherches ont permis de dévoiler le secret des personnages fantastiques et objets énigmatiques de la Chute des anges rebelles. Cette œuvre révèle une méditation sur le danger potentiel de l’homme en quête d’art, de savoir et de politique, un thème universel, qui encore aujourd’hui, conserve toute sa force. Le résultat de ces recherches est désormais accessible dans un livre et dans une série de projections qui se focaliseront sur l’œuvre de Bruegel. Ce dispositif multimédia permettra au spectateur d’entrer dans l’univers de Bruegel et de découvrir sa vision originale proche de la culture des cabinets de curiosités et de l’effervescence d’alors pour les découvertes du Nouveau Monde.


Fine-arts-museum